Quicumque

Quicumque vult salvus esse, ante omnia opus est ut teneat catholicam fidem
Quiconque veut être sauvé doit avant tout tenir la foi catholique
[Symbole de saint Athanase]

Ut filii lucis ambulate : fructus enim lucis est in omni bonitate et justitia et veritate
[saint Paul aux Ephésiens, V, 8-9]



Offices en direct

Vidéos doctrinales


Unum est necessarium !

« Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu », enseigne le Saint-Esprit par l’entremise de l’Apôtre saint Paul (Rom. viii, 28).

Cliquez sur ce texte pour accéder à l’article

Bien au-delà de toutes les conjectures – la plupart du temps stériles – sur l’origine, l’étendue et les conséquences de la « crise sanitaire » et de son exploitation politique, nous avons la certitude que dans tout ce que le Bon Dieu veut (la substance et l’existence du bien) ou permet (l’existence du mal), sa bonté paternelle et sa grâce rédemptrice nous sont offertes avec une générosité inlassable.

C’est cela qu’il faut regarder, parce que là est la vérité des choses.

Nous sommes soumis à de sévères restrictions de déplacements et d’activités : n’est-ce pas l’occasion de nous rappeler ce que Notre-Seigneur disait à sainte Marthe qui se plaignait de l’immobilité et de l’inactivité de sainte Marie-Madeleine se tenant aux pieds de Jésus : une seule chose est nécessaire, unum est necessarium (Évangile selon saint Luc, x, 42) ?

Malheureusement, cet unique nécessaire n’est pas prévu dans les motifs de dérogation aux interdictions de déplacement, ni dans les causes justifiant les regroupements. Il nous faut donc être, comme le Fils de Dieu nous y exhorte (Évangile selon saint Matthieu, x, 16), prudents comme des serpents, et simples comme des colombes.

La simplicité des colombes implique que Dieu soit et reste le premier servi quoi qu’il en coûte ; la prudence des serpents consiste à s’efforcer de rester discrets, « sous les radars », pour ne mettre en inutile péril ni les offices ni les familles.

En route vers Noël, écrasés par une sorte de recensement mondial qui bouleverse tout mais qui accomplit l’œuvre de Dieu malgré lui et à son insu – tout comme le recensement d’Auguste a mis tout l’empire romain en branle de telle sorte que la sainte famille se rendît à Bethléem afin d’accomplir les prophéties – chantons avec la sainte Église :

O Sapientia, quæ ex ore Altissimi prodiisti, attingens a fine usque ad finem, fortiter suaviterque disponens omnia : veni ad docendum nos viam prudentiæ — Ô Sagesse qui êtes sortie de la bouche du Très-Haut, atteignant d’une extrémité à une autre extrémité, et disposant toutes choses avec force et douceur : venez pour nous enseigner la voie de la prudence.

Ave Maria !



Autres documents de la rubrique Infos sur la page d’accueil :
- Unum est necessarium !
Version imprimable de cet article Version imprimable

Maison Saint-Jean-Baptiste - Abbé Hervé Belmont
3, allée de la Sérénité - 33490 Saint-Maixant - France