Quicumque

Quicumque vult salvus esse, ante omnia opus est ut teneat catholicam fidem
Quiconque veut être sauvé doit avant tout tenir la foi catholique
[Symbole de saint Athanase]

Ut filii lucis ambulate : fructus enim lucis est in omni bonitate et justitia et veritate
[saint Paul aux Ephésiens, V, 8-9]



Offices en direct

Vidéos doctrinales


L’enjeu de l’una cum

Depuis le concile Vatican II (par sa mentalité et par ses enseignements, ainsi que par les réformes qui en découlent), une nuit profonde environne l’Église catholique et s’étend mystérieusement sur elle. Il serait inutile et néfaste de se voiler la face : cette situation place les catholiques face à des choix cruciaux qui engagent leur fidélité et leur salut éternel.

En une telle conjoncture, il faut impérativement veiller à :

– se fonder sur la doctrine de la foi et tout bâtir selon elle, parce qu’elle est la seule lumière qui permette de discerner la vérité surnaturelle ;

– être guidé par la droiture de son intention (en s’efforçant d’exclure tout amour-propre, toute rancune ou inimitié, toute présomption ou paresse de l’esprit, tout parfum de rivalité ou de secte), parce que cette disposition est nécessaire pour fonder une ligne d’action vraie et porteuse de grâce.

C’est pour aider à cette vigilance – qu’il faut accompagner de prières – que je vous soumets les réflexions contenues dans le document :

Enjeu de l’una cum



Autres documents de la rubrique Questions actuelles :
- L’enjeu de l’una cum
- Stulte egisti
- Rétractation ? Et alors ?…
- La législation de l’Église catholique sur la musique sacrée
- La validité des nouveaux sacrements
- La « thèse de Cassiciacum »
- Jusqu’au néant...
- Vatican II : une impasse théologale
- Michel Onfray : Vatican II a totalement dénaturé la religion catholique
Version imprimable de cet article Version imprimable

Maison Saint-Jean-Baptiste - Abbé Hervé Belmont
3, allée de la Sérénité - 33490 Saint-Maixant - France