Quicumque

Quicumque vult salvus esse, ante omnia opus est ut teneat catholicam fidem
Quiconque veut être sauvé doit avant tout tenir la foi catholique
[Symbole de saint Athanase]

Ut filii lucis ambulate : fructus enim lucis est in omni bonitate et justitia et veritate
[saint Paul aux Ephésiens, V, 8-9]



Offices en direct

Vidéos doctrinales


Est-il moralement permis de recevoir un vaccin « anti-covid » ?

L’obligation de se faire vacciner se rapproche inexorablement, portée par le matraquage médiatique et la menace d’exclusion sociale. Elle arrivera un jour ou l’autre, quoi qu’en dise la classe politique pour (mal) cacher soit son incompétence, soit qu’elle est « aux ordres ». La question de la licéité morale du vaccin se posera de plus en plus souvent, et il convient de l’examiner à la lumière de la loi divine – tant naturelle qu’évangélique.

De la réponse donnée dépendent de grands biens… ou de grands maux. On s’est donc efforcé, dans le document à télécharger ci-joint, d’éviter de donner la primauté au sentiment, aux réactions irrationnelles, aux intérêts immédiats, à l’instinct grégaire et à la « panurgie ».

Voici donc une étude fondée sur la doctrine catholique classique, prenant en compte les données factuelles. À cet effet, d’ailleurs, l’étude se termine par des mises à jour (par nature évolutives) concernant les nouveaux vaccins susceptibles d’être autorisés dans les semaines ou les mois qui viennent. Tout cela aidera à s’y retrouver, afin que chacun puisse exercer la vertu chrétienne de prudence, tant pour lui-même que pour ceux dont il porte la responsabilité.

Selon la loi morale, est-il possible de recevoir un vaccin « anti-covid » ?


Autres documents de la rubrique La Doctrine morale :
- Est-il moralement permis de recevoir un vaccin « anti-covid » ?
- La contrition et l’attrition
- Communion sans confession
- La nouvelle morale
Version imprimable de cet article Version imprimable

Maison Saint-Jean-Baptiste - Abbé Hervé Belmont
3, allée de la Sérénité - 33490 Saint-Maixant - France